Pour devenir dentiste, vos études exigeront un minimum de 6 années après l’obtention du baccalauréat. Ce parcours commence avec une année extrêmement exigeante et sélective : le PASS ou la L.AS. Dans le cadre de ses portraits des différentes filières des études de santé, l’organisme CEPSUP revient sur les études dentaires à Reims.

cepsup-prepa-sante-dentiste-etudes

Le quotidien du chirurgien-dentiste

Qu’il exerce en tant qu’indépendant ou en tant que salarié, le chirurgien-dentiste a plusieurs rôles. Ce professionnel de la santé, entre autres :

  • choisit et commande les différents appareils dentaires destinés à ses patients
  • fait de la prévention en effectuant des détartrages
  • forme les futurs dentistes
  • prescrit des traitements adaptés aux pathologies des patients
  • procède à de petites opérations telles que l’extraction des dents de sagesse
  • réalise des bilans dentaires
  • réalise des radiographies
  • soigne les dents malades, répare les dents cassées, extrait une dent ou plusieurs
  • soigne les différentes pathologies inhérentes aux dents et aux gencives

Les qualités pour devenir chirurgien-dentiste

Le chirurgien-dentiste doit témoigner de bonnes qualités humaines et d’une grande pédagogie. En effet, il accueille des patients de tous âges, dont certains souffrent de stomatophobie. Le dentiste doit également et impérativement avoir de nombreuses connaissances médicales et anatomiques, savoir lire les radiographies, et aussi gérer les urgences. Enfin, le chirurgien-dentiste doit savoir faire preuve d’un haut niveau de concentration, et maîtriser chacun des nombreux outils qu’il devra utiliser dans son quotidien.

Chirurgien-dentiste : une formation qui commence avec le PASS ou une L.AS

Pour tenter de devenir dentiste, Parcoursup vous donne le choix entre :

  • le Parcours d’Accès Spécifique Santé ou PASS
  • une Licence Accès Santé ou L.AS

 

Jadis, seule la PACES (Première Année Commune aux Études de Santé) permettait d’accéder aux études odontologiques. Depuis sa disparition en 2020, ces deux voies – et ces deux voies uniquement – permettent d’accéder à une formation en dentisterie. À l’Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA), le PASS et les L.AS permettent aussi d’intégrer l’un des cursus suivants :

Ce qui différencie Parcours d’Accès Spécifique Santé et Licence Accès Santé

À l’URCA, le PASS est constituée d’une majeure « santé » et d’une mineure disciplinaire comprenant des enseignements de l’option de Licence choisie par l’étudiant·e parmi le Droit, l’Économie et gestion, la Psychologie ou encore STAPS.

 

Une L.AS, elle, est constituée d’une majeure comprenant des enseignements de la mention de Licence choisie par l’étudiant·e parmi le Droit, l’Économie et gestion, la Psychologie ou encore STAPS. Ces matières sont complétées par une « mineure santé ».

Un « concours dentaire » à l’issue du PASS et des L.AS ?

À l’URCA, candidater à une entrée en faculté de chirurgie-dentaire impose à l’étudiant·e de valider son année en L.AS ou en PASS. Toutefois, les places y étant limitées, seul·es les étudiant·es les mieux noté·es tout au long de l’année sont admis·es directement sur dossier. Les autres sont soumis·es à des épreuves orales d’admission.

 

L’étudiant·e qui a validé son année sans parvenir à accéder à une formation de dentiste peut intégrer :

  • la L2 de la Licence correspondant à son option s’il ou elle vient du PASS
  • la L2 de la Licence correspondant à sa majeure s’il ou elle vient d’une L.AS

 

À l’issue de cette nouvelle année, il ou elle jouit d’une 2nde chance de rallier une fac de chirurgie dentaire.

Suivre une prépa médecine pour mettre toutes les chances de son côté

Malgré la disparition du concours PACES et du numerus clausus, les places en faculté de chirurgie-dentaire restent limitées et, de fait, réservées aux meilleur·es élèves. Dès le lycée et tout au long du PASS et des L.AS, l’organisme CEPSUP vous accompagne dans la concrétisation de vos ambitions.

Les études dentaires du 1er cycle

Le diplôme de formation générale en sciences odontologiques sanctionne le 1er cycle. Ce cycle comprend 6 semestres de formation validés par l’obtention de 180 crédits européens. Les 2 premiers semestres sont ceux du PASS ou de la L.AS.

DFGSO2 et DFGSO3 : les 2ème et 3ème années du parcours pour devenir dentiste

Les 2ème et 3ème années du cursus sont théoriques, dirigées et pratiques. C’est la formation dite « préclinique théorique et pratique ». L’assiduité aux enseignements dirigés, aux enseignements pratiques et aux enseignements cliniques est obligatoire. Ces enseignements sont organisés par modules.

Un stage d’initiation aux soins infirmiers

Avant le début de la 2ème année du 1er cycle, les étudiant·es effectuent, sous la conduite de cadres infirmiers, un stage d’initiation aux soins, non rémunéré, d’une durée de 4 semaines, à temps complet et de manière continue, dans un même établissement hospitalier. Au cours de ce stage, les étudiant·es sont aussi initié·es aux principes de l’hygiène hospitalière et aux gestes de premier secours.

Les études dentaires du 2ème cycle

Le diplôme de formation approfondie en sciences odontologiques sanctionne le 2ème cycle. Ce cycle comprend 4 semestres de formation validés par l’obtention de 120 crédits européens.

DFASO1 et DFASO2 : les 4ème et 5ème années du parcours pour devenir dentiste

La formation conduisant au DFASO comprend des enseignements théoriques, méthodologiques, appliqués, pratiques et cliniques, ainsi que l’accomplissement de stages. Les 4ème et 5ème années de formation de dentiste sont dites « cliniques ». Les étudiant·es sont « externes » des hôpitaux, et sont à ce titre salarié·es. Ils ou elles prennent en charge des patients dans les centres de soins dentaires, encadré·es par des enseignants hospitalo-universitaires, des praticiens ou attachés hospitaliers, ou des internes en odontologie.

Les études dentaires du 3ème cycle

Le 3ème cycle des études pour devenir dentiste peut être, au choix :

  • court : il comprend alors 2 semestres de formation au-delà du diplôme de formation approfondie en sciences odontologiques
  • long : il comprend alors 6 à 8 semestres de formation pour les étudiantes reçu·es au concours de l’internat en odontologie

 

À noter : dans un cas comme dans l’autre, pour obtenir le diplôme d’État de docteur en chirurgie-dentaire, les étudiant·es doivent avoir soutenu une thèse.

Le cycle court de la formation pour devenir dentiste

Ce cycle d’une année seulement prépare à l’exercice autonome de la profession. Les étudiant·es sont encore externes salarié·es des hôpitaux et abordent, à côté, des notions de comptabilité ou d’économie de la santé. Un « stage actif », d’une durée minimale de 200 heures, doit être effectué chez un chirurgien-dentiste qualifié de maître de stage agréé.

Le cycle long de la formation pour devenir dentiste

Ce cycle est ce que l’on appelle « l’internat ». Les étudiant·es sont alors internes salarié·es de l’hôpital. Afin d’y accéder, il est nécessaire d’être classé en rang utile au concours de l’internat, que l’on peut présenter en 5ème ou en 6ème année.

LES INTERNAUTES AYANT CONSULTÉ CET ARTICLE ONT ÉGALEMENT RECHERCHÉ

  • université dentaire
  • UFR odontologie
  • fac médecine Reims