Les médecins, pharmaciens, dentistes et sages-femmes de demain ont été fixé via un arrêté sur la nature de la réforme des études de santé les concernant. Mais les candidats aux études de kinésithérapie, eux, attendent encore… À ce jour, que sait-on de la réforme PACES en kiné ? Éclairage de CEPSUP.

Le texte de loi qui précise la réforme des études MMOP

Le 5 novembre 2019 est à marquer d’une pierre blanche. La parution d’un arrêté au Journal officiel du jour a mis fin à plus d’un an de suspense et d’hésitations. Cet arrêté, consultable dans son intégralité en ligne, détaille la nature de la réforme des études de santé souhaitée par le chef de l’État depuis 2018.

 

Mais dans cet arrêté, des formations de kinésithérapie, il n’est jamais question. Si la législation précise l’accès aux études MMOP (pour Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie), elle tait celui aux études de masso-kinésithérapie.

 

Cette absence est expliquée par le président de la FNEK, la Fédération Nationale des Étudiants en Kinésithérapie. Interrogé par le site d’informations médicales et professionnelles Egora.fr, Hadrien Thomas rappelle la différence entre les professions médicales – autrement dit les quatre filières constituant l’acronyme MMOP – et les professions paramédicales – parmi lesquelles figure la kinésithérapie.

 

Réforme des études de kinésithérapie : une officialisation avant le 20 décembre 2019

À catégorie différente, traitement différent, donc. Les prétendants aux études de kiné ont dû attendre un peu plus longtemps que leurs consœurs et confrères de MMOP. Qu’ils se rassurent cependant : si leur sort devrait être officiellement fixé d’ici au 20 décembre 2019 (soit l’ouverture des procédures post-baccalauréat sur Parcoursup pour la rentrée 2020, un engagement pris par le ministère de l’Enseignement supérieur), on sait déjà officieusement ce qu’il adviendra d’eux.

 

Avant la tant attendue échéance, le président de la FNEK s’était forgé une idée sur la question. « Le scénario le plus probable serait de rejoindre le modèle MMOP« , avançait Egora.fr à la suite de son entretien avec Hadrien Thomas. Pour ce dernier, « ce serait une MMOP…K avec les mêmes voies d’entrée« .

 

Hadrien Thomas avait vu juste : les voies d’accès aux études de kinésithérapie seront bien identiques à celles des filières MMOP. Ces voies d’entrée vont changer dès la rentrée 2020 avec, pêle-mêle, la disparition de la PACES, du numerus clausus, et des concours qui vont avec… au profit d’examens qui resteront sélectifs, de l’aveu-même du président de la République.

Réforme PACES : le kiné logé à la même enseigne que le médecin ou le pharmacien

Ces voies d’entrées pour la filière MMOP sont doubles. D’un côté, les étudiants pourront toujours candidater dans un parcours d’accès santé « classique ». Cette filière sera appelée PASS. La grande majorité des cours dispensés en PASS concernera la santé. À l’inverse, les étudiants pourront écarter le PASS au profit d’une Licence, quelle qu’elle soit, comprenant une option « accès santé ». Ce mode est appelé L.AS.

 

Si la filière PASS ne sera proposée que dans des universités bénéficiant d’une faculté de santé, ce n’est pas le cas de la filière L.AS, qui pourra être suivie dans un nombre d’établissements plus large. Depuis le PASS ou depuis une filière L.AS, l’aspirant kiné devra se soumettre à des examens (écrits comme oraux) pour espérer être accepté dans un IFMK, un Institut de Formation en Masso-Kinésithérapie. La spécificité de l’accès via une Licence 1 de Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS) ou Licence 1 de Sciences et Technologie de la Santé sera conservée.

 

Des quotas dans les voies d’accès aux études de kiné

« Des quotas devraient également être mis en place pour définir le nombre de places accordées par filière d’accès« , conclut Egora.fr. « On est encore dans le flou sur la manière dont ça va être fixé, mais tout porte à croire que ce sera l’ARS qui sera intégrée dans la boucle« , ajoute Hadrien Thomas. Précisions à venir quelques jours avant Noël…

LES INTERNAUTES AYANT CONSULTÉ CET ARTICLE ONT ÉGALEMENT RECHERCHÉ

  • réforme étude kiné 2020
  • comment devenir kiné en 2020
  • réforme PACES 2020 kiné