Pour exercer le métier de pharmacien, les études durent de 6 à 9 années en incluant la très sélective première année, commune à plusieurs filières de santé. Dans le cadre de ses portraits des différentes filières des études de santé, l’organisme CEPSUP vous explique en détails en quoi consiste la formation pour pharmacien.

cepsup-prepa-sante-pharmacien-etudes

Être pharmacien, c’est quoi ?

La grande majorité des pharmaciennes et des pharmaciens exerce en officine. Certains sont à leur compte, quand d’autres sont salariés. En officine, le rôle de ce professionnel de la santé est de délivrer des médicaments prescrits sur ordonnance médicale. Il conseille et il informe les patients sur le traitement à suivre. Il donne des indications sur la posologie, c’est-à-dire les doses à respecter sur une durée donnée.

 

L’un des autres rôles du pharmacien exerçant en officine est de délivrer des produits de parapharmacie, sans prescription médicale. En cas de pathologie légère, le patient peut solliciter le pharmacien qui lui proposera un produit ne nécessitant pas d’ordonnance, ou qui l’orientera vers un médecin. Acteur de la santé publique, le pharmacien contribue également au dépistage et à la prévention de certaines pathologies. Avec régularité, il commande, réceptionne et stocke les médicaments et produits.

 

Être pharmacien en officine, mais aussi à l’hôpital ou dans l’industrie pharmaceutique

Le pharmacien peut également exercer à l’hôpital, où il délivre les médicaments prescrits par les médecins aux malades hospitalisés. Il peut également, s’il jouit d’une spécialisation en biologie médicale, pratiquer son métier dans un laboratoire d’analyses médicales. Enfin, s’il œuvre dans l’industrie pharmaceutique, il contribue à l’élaboration de nouveaux médicaments et à la surveillance des produits existants.

La PACES, la 1ère année de la formation de pharmacien

La Première Année Commune aux Études de Santé (PACES) est commune aux études de pharmacie, de médecine, d’odontologie, de maïeutique et de kinésithérapie. Pour être admis en 2ème année dans l’une de ces filières, les candidats doivent être classés en rang utile sur la liste de classement établie par l’UFR à l’issue des épreuves écrites du concours.

 

Un concours régi par le numerus clausus

Le numerus clausus est le nombre d’étudiants de PACES autorisés à poursuivre, à l’issue du concours de fin d’année, leurs études dans les filières de santé. Il est défini chaque année, pour chaque université, par un arrêté ministériel. En 2015-2016, par exemple, le numerus clausus à l’échelle nationale s’élevait à 3 112 places en pharmacie. Chaque université organise ses propres concours. En général, le concours commun du 1er semestre se déroule soit mi-décembre, avant les vacances de Noël, soit juste après, c’est-à-dire début janvier. Le concours du 2nd semestre est organisé entre la mi-mai et le début du mois de juin.

 

La PACES se réforme

Attention : depuis 2018, la PACES est au cœur d’une réforme touchant aux études de santé dans leur globalité. La PACES, dans sa forme actuelle, devrait disparaître en 2020, pour être remplacée par 2 voies d’accès à la 2ème année des études de pharmacien, de médecin ou encore de chirurgien-dentiste :

  • le « Portail Santé »
  • la « mineure santé »

 

Une prépa santé pour réussir sa 1ère année d’études

Alors que la forme actuelle de la PACES va changer, la 1ère année des études de santé va-t-elle être moins sélective ? Emmanuel Macron a infirmé cette proposition. Parce que cette 1ère année demeurera particulièrement exigeante, l’organisme CEPSUP vous proposent plusieurs formules de préparation, adaptées à votre profil.

Pharmacien : les études du 1er cycle

Si le 1er cycle démarre avec la PACES, il se poursuit avec 2 années supplémentaires appelées DFGSP2 et DFGSP3, puisqu’elles préparent au Diplôme de formation générale en sciences pharmaceutiques. Cette formation commune de base est associée à des enseignements optionnels. Les enseignements optionnels permettent d’approfondir les connaissances de base et préparent à un exercice professionnel particulier (officine, industrie et recherche ou biologie) ou à une carrière de recherche. Ces enseignements sont composés de plusieurs Unités d’Enseignements.

 

Les stages du 1er cycle d’études

À la fin de la DFGSP2, l’étudiant·e réalise un stage officinal d’initiation de 4 semaines, qui permet de prendre un premier contact avec les réalités professionnelles. Le stage, à temps complet, doit obligatoirement être effectué dans une même officine, selon les horaires fixés par le maître de stage et dans la limite des heures d’ouverture de l’officine. Au cours de la DFGSP3, l’étudiant·e suit cette fois un stage d’application des enseignements coordonnés de 2 semaines.

Pharmacien : les études du 2ème cycle

La 4ème année des études pour être pharmacien marque le début du 2ème cycle. Les 2 années constituant ce cycle sont appelées DFASP1 et DFASP2 puisqu’elles sont sanctionnées par l’obtention du Diplôme de formation approfondie en sciences pharmaceutiques.

 

Pré-orientation et orientation pendant le 2ème cycle d’études

Au cours de la DFASP1 (4ème année), l’étudiant·e suit un stage d’application des enseignements coordonnés de 2 semaines. La DFASP1 est une année de pré-orientation des 3 filières :

  • officine
  • industrie et recherche
  • biologie

 

La 5ème année, elle, est une année dite « hospitalo-universitaire » (ou AHU). Pour celles et ceux souhaitant devenir pharmacienne ou pharmacien, c’est l’année de l’orientation. Elle comporte des stages à mi-temps en milieu hospitalier, qui permettent d’acquérir une connaissance pratique de la maladie.

 

Poursuivre sa formation pour devenir pharmacien avec l’internat

L’étudiant·e peut se présenter au concours de l’internat des hôpitaux. L’internat est une formation rémunérée d’une durée de 4 ans, au contact de praticiens hospitaliers, de médecins et de pharmaciens.

Pharmacien : les études du 3ème cycle

L’obtention du diplôme pour être pharmacien a lieu à l’issue d’un 3ème cycle d’études, qui peut être :

  • un cycle dit « court »
  • un cycle dit « long »

 

1 année de cycle court…

Le cycle court se compose d’une année supplémentaire seulement. Cette 6ème année comprend un stage professionnel de 6 mois en officine ou dans une entreprise pharmaceutique. L’étudiant·e peut, en 6ème année, perfectionner ses connaissances par la validation d’un Master 2 ou d’un D.U.

 

… ou 3 à 4 années de cycle long

Le cycle long, lui, voit l’étudiant·e s’engager :

  • soit dans la filière biologie médicale
  • soit dans la filière pharmacie
  • soit dans la filière innovation pharmaceutique et recherche

Ce cycle réclame 3 à 4 années d’études supplémentaires.